Bonnard et les objets…

Dans les peintures de Bonnard, on retrouve des similitudes texturales dans les personnages et les objets. Tous les acteurs de cette scène communiquent entre eux et ne font qu’un. La femme et son chien sont traités de la même manière que la pièce : par des touches successives. L’intérieur de cette pièce et les personnages communiquent par le traitement de couleurs chaudes mais aussi par la touche du peintre. Tout semble se parler, c’est comme si le peintre avait voulu nous rendre plus proche les gens et les choses. L’utilisation de tons chauds trahit la passion qu’a le peintre pour les teintes solaires. Une manière de communiquer à celui qui voit la peinture la joie de vivre de cette scène, le bonheur simple d’un instant présent. Le spectateur est plongé dans ce tourbillon de gaieté où les objets nous semblent familiers s’apparentant à des animaux domestiques. C’est cette relation charnelle et affective que souhaite mettre en avant Bonnard dans cette peinture. C’est nous montrer que les objets sont une part de notre humanité, de notre être, qu’ils sont liés à des épisodes de notre vie témoignant de notre existence. Si les objets s’exibent aux yeux de tous, seul le maitre de la maison en connait les secrets et les raisons qui les poussent à faire parti de notre quotidien.

Plus généralement, nous sommes les seuls à avoir les clés de ces objets à connaître leur histoire. Le visiteur voit seulement la façade mais pas le sens qu’il porte dans la vie de celui qu’il habite.

One response

  1. Thanks for the links. I too have so many unfinished projects and I don’t want the year to go by either.I just cleaned out my garage, listed a bunch of stuff on craigslist, sold a suit that didn’t fit, started scraping my house that really needs some TLC, called the garage door place for my mom’s door that hasn’t opened in over a year. Lots of stuff and that do#;&ne8217st even include my list of work stuff.

Laisser un commentaire